Mayotte, baie de N’Gouja ,réserve de tortues de mer


Cette baie est donc une réserve de tortues de mer , des vertes et des imbriquées qui broutent paisiblement et sans aucune peur des nageurs. on y trouve également des coraux de toutes sortes foisonnant de poissons multicolores…

http://youtu.be/L2ZjxYYULHI: vidéo où j’ai suivi une tortue de mer et ce n’est pas facile quand on est en masque et tuba (schnorkeling)

La nature y joue les artistes sur le sable

Un commentaire

Classé dans Voyages

MAYOTTE : colliers de fleurs de bienvenue


Un collier de fleurs à ton arrivée: c’est l’accueil traditionnel ici comme dans beaucoup d’iles tropicales (sauf Martinique ou Guadeloupe où je n’ai jamais rien vu! Mais c’est personnel !)

Tu sors, défaite, d’un voyage  de 12 heures, de nuit,  en avion et après les dernières attentes pour récupérer tes valises, tu sors enfin à l’air libre… fait beau, fait chaud! c’est l’agitation habituelle autour de toi où chacun cherche celui ou ceux qui doivent l’ accueillir.

Et tout à coup, tu repères celui (ou celle) qui t’attend (facile, il a une pancarte avec ton nom, ça aide! ) pour t’emmener à la destination finale … une chambre avec un lit….ouah! rien que d’y penser tu dors déjà (je suis incapable de dormir dans un avion)!!!

A peine un coup d’oeil de reconnaissance et te voilà avec un collier de fleurs autour du cou!

Ces colliers sont superbes, très (trop) parfumés, composés de fleurs locales dont le ylang ylang (bien connu des fabricants de parfums) et font  plaisir après ce long voyage, même si le parfum entêtant te donne vite envie de l’enlever histoire de ne pas vider ton estomac devant tout le monde!

les seaux sont pleins de colliers de fleursEn fait la tradition se vend aux portes de l’aéroport où des maorèses fournissent les colliers moyennant une somme qui est très aléatoire: ça se marchande bruyamment  en faisant semblant de se battre pour vendre moins cher que les copines avec qui elles blablatent entre 2 atterrissages! C’est bien !  tu as l’impression de marchander pour des colliers qui sont tous identiques à une ou deux fleurs près et finalement la vente est communautaire!

C’est le jour du départ que j’ai pu les observer : notre avion étant le dernier, elles bradaient…j’ai pu remarquer qu’avant de plier bagages , elles se partagent les gains , remballent les colliers restants dans leurs seaux en plastique et partent bras dessus bras dessous avec éclats de voix et chants…

je veux ceux là! combienvous les vendez vos colliers de fleurceux qui arrivent se reconnaissent au collier de fleur autour du cou

Le dernier regard sur Mayotte!En pleurs

Poster un commentaire

Classé dans Voyages

Visite de l’éco-musée du sel de Bandrelé (Mayotte )


 
Il faut quand même penser qu’on est dans un département français (le 101 ème! ) et qu’on y travaille comme au moyen âge dans certains cas!
Bon, c’est une méthode ancestrale mais quand même!

eco musée du selle lieu d'exploitationcette terre salée qu'on récupèrela mine de sel
Nous sommes sur un site submergé à marée haute: lorsque la mer se retire, la terre est imprégnée de sel de mer et c’est ce sel qu’on extirpe selon une méthode artisanale que rien ni personne ne changera parce que c’est comme ça!
les beaux locauxC’est un travail de femmes lorsqu’elles n’ont pas d’autre boulot, payé 200€ max par mois!

 

 

 

Elles commencent par ramasser la terre qu’elle mettent dans des espèces de filtres plats : 25 kg par filtrerécupération d'eau salée après filtration
Puis on arrose la terre pour extraire le sel qui est récupéré dans de superbes bassines en plastiques placées en dessous
L’eau salée très concentrée ainsi obtenue est mise dans des « chaudrons » plats qu’on pose au dessus d’un feu artisanal ( bois apporté par les hommes quand même!) et on fait bouillir jusqu’à évaporation complète de l’eau

sur le feuIMG_0426on fait bouillir la marmite d'eau saléecristallisation du sel
Au totaĺ, 25 kg par chaudron d’un beau sel blanc comme on ne l’aurait jamais imaginé au départ!

et on le vend ce sel

Cette production est gérée par une association qui, bien sûr, a un peu de mal à survivre car même localement, les commerces leur achètent peu leur sel!

2 Commentaires

Classé dans Voyages

Mayotte producteur de sel!


Visite de l’éco-musée du sel de Bandrelé (Mayotte )
Il faut quand même penser qu’on est dans un département français (le 101 ème! ) et qu’on y travaille comme au moyen âge dans certains cas!
Bon, c’est une méthode ancestrale mais quand même!
Nous sommes sur un site submergé par la marée haute: lorsque la mer se retire, la terre est imprégnée de sel de mer et c’est ce sel qu’on extirpe selon une méthode artisanale que rien ni personne ne changera parce que c’est comme ça!
C’est un travail de femmes lorsqu’elles n’ont pas d’autre boulot, payé 200€ max par mois!
Elles commencent par ramasser la terre qu’elle mettent dans des espèces de filtres plats : 25 kg par filtre
Puis on arrose la terre pour extraire le sel qui est récupéré dans de superbes bassines en plastiques placées en dessous
L’eau salée très concentrée ainsi obtenue est mise dans des « chaudrons » plats qu’on pose au dessus d’un feu artisanal ( bois apporté par les hommes quand même!) et on fait bouillir jusqu’à évaporation complète de l’eau
Au totaĺ, 25 kg par chaudron d’un beau sel blanc comme on n’aurait jamais imaginé au départ!

Cette production est gérée par une association qui, bien sûr, a un peu de mal à survivre car même localement, les commerces leur achètent peu leur sel!

Poster un commentaire

Classé dans BLABLABLA

Schnorkeling dans le canal du Mozambique


Ça fait ronflant comme titre ! :-)
Aujourd’hui finalement soleil…. :-D,du coup pour varier le programme on a fait schnorkeling ! Hier c’était schnorkeling sous les nuages et averses, aujourd’hui c’est schnorkeling sous le soleil et mer agitée car n’importe quel météorologue débutant peut vous dire que c’est le vent qui ramène le soleil!
Et j’ai étrenné ma combine de plongée qui en fait est un « shorty » ( jambes et manches courtes). C’est déjà du sport de l’enfiler mais c’en est au autre de l’enlever quand il est mouillé et qu’il te colle bien à la peau! Avec mon bras gauche empoté ( toujours pas remis de sa fracture! ) c’est encore pire car il me faut le ménager pour qu’il ne se rerecasse pas ( j’ai déjà donné dans la « re-fracture »)!
Il était content mon shorty, ça fait 2 ans qu’il faisait les voyages et qu’il ne sortait pas du sac!
Faut reconnaître que ça protège à la fois du froid ( objectif 1er!) et des coups de soleil dans le dos que tu ne manques pas de prendre quand tu restes des heures à palmer et à contempler le monde sous marin!
Encore de belles images enregistrées dans les neurones qui me restent et quelques unes sur une carte SD…

J’ai un nikon « waterproof » performant… Mais va être performant quand ça bouge de partout : toi, les bousculades des vagues et même les poissons s’y mettent! Reste la vidéo mais tu as vite fait de saturer ta carte

Mais pour ce qui est de les publier , faudra attendre le retour!

2 Commentaires

Classé dans Voyages

Vacances à Mayotte: premiers jours


Vendredi 3 octobre 2014

Arrivés hier après-midi après un voyage sans sommeil , nous nous réveillons ce matin sous les nuages et averses tropicales sans espoir de beau temps avant demain après-midi voire dimanche !
Bon , ce n’est pas désastreux : 25° , plus de 80% d’humidité , eau à 25° aussi ce qui fait que quand tu sors de l’eau, tu ne t’en rends même pas compte :-) !
L’hôtel est situé dans un parc tropical de l’île  » grande Terre » à la pointe Sud ouest , au bord d’une plage.
La flore et la faune y sont abondantes :d’énormes baobabs bordent la plage , palmiers cocotiers, bambous géants et autres arbres tropicaux dont je ne connais pas le nom, fleurs parfumées et multicolores et pour la faune , lémuriens, gecko,roussettes, des oiseaux non encore identifiés et bien sûr la faune aquatique puisque nous sommes dans une zone protégée surtout pour les tortues de mer et de fait, les coraux aussi!
Les premières sorties en schnorkeling n’ont pas été décevantes malgré les nuages! Des tortues de mer paissent paisiblement sans se soucier des baigneurs qui ont pour consigne de les observer autant qu’ils veulent mais de les laisser tranquilles, des raies magnifiques, des coraux multicolores et en bon état avec une foison de poissons exotiques… Une merveille!
Le top de la déconnexion pour de vraies vacances : pas de télé, pas de radio, éloignement de toute civilisation à moins de louer une voiture (et il n’y en a plus!), juste des petites infos locales! L’inconvénient : pas de moyen pour visiter l’île autrement que par les visites organisées!

IMG_0452.JPG

IMG_0455.JPG

IMG_0454.JPG

IMG_0453.JPG

Un commentaire

Classé dans Voyages

ouacances


demain: départ pour MAYOTTE

une chance , la grève des pilotes est terminée …en France,!!! Elle commence avec LUFTANZAFT!

Ce printemps, justement , nous partions pour STE LUCIE (Antilles) et notre trajet passait par FRANCFORT : en arrivant à Genève : grève de LUFTANZAFT ! du coup on nous a trouvé un vol Genève- Zurich puis Zurich -Francfort ! un raccourci quoi! et juste le temps de traverser l’aéroport pour attraper notre avion …

C’est du sport ! Chéché se fait trimbaler en fauteuil roulant et moi , je cours derrière le mec de l’assistance qui est super entrainé!

On va voir cette fois ci si je perds Chéché!!! l’a toujours envie d’une clope et ça fait 2 fois de suite que je le perds … en fait il se perd! mais bon, c’est stressant quoi!

Du coup, je lui ai acheté un spray de nicotine et promis, chacun pour soi à l’aéroport! si tu veux fumer , RDV à la porte d’embarquement voire dans l’avion!

L’important  c’est d’arriver à destination!!!

2 Commentaires

Classé dans Voyages